CANNES: LES INCONTOURNABLES

Cette ville phare de la Côte d’Azur France a acquis depuis de nombreuses années déjà une belle réputation internationale. De partout dans le monde, “on vient à Cannes”. Pour son faste bien sur, mais elle a d’autres cordes à son arc

Les îles de Lérins, une beauté naturelle et sacrée pour une parenthèse inoubliable

Alanguies dans les eaux turquoises de la baie de Cannes, à 700 mètres de la pointe Croisette, les îles de Lérins dont l’appellation provient de leurs noms antiques, Lero et Lérina, cultivent un art de vivre où se mêlent nature, spiritualité, patrimoine et vignes.

C’est sur les îles de Lérins que tout a commencé. Alors que Cannes n’était qu’un petit port de pêcheurs cerné de marais, la vie sur les îles était déjà monastique et militaire. Sur l’île Sainte-Marguerite, le Fort Royal, dont le dernier tracé de son histoire par Vauban subsiste encore aujourd’hui, accueille le Musée de la Mer et la fameuse cellule du masque de Fer tandis que l’île Saint-Honorat abrite le Monastère et sa tour, autrefois monastère fortifié.

Les îles de Lérins sont l’atout nature et évasion de la ville, doublées d’un fort capital historique, culturel et environnemental. Irrésistiblement, elles attirent le regard des promeneurs de la Croisette, telle une promesse d’évasion et de grand large. Elles sont aussi l’un des points de départ de l’Histoire de la ville, une partie de sa mémoire. Pour s’y rendre, il suffit d’emprunter la navette de l’une des compagnies qui depuis le quai Laubeuf, à la pointe ouest du vieux Port, fait la liaison en un quart d’heure, entre la ville et cet archipel que forment l’île Sainte-Marguerite, l’île Saint-Honorat et les îlots de la Tradelière et de Saint Férréol. Séparées par le chenal du Frioul, large de 800 m, les deux îles offrent aux visiteurs un autre visage de Cannes, parcours à la fois patrimonial et naturel d’une qualité exceptionnelle. Elles font l’objet d’une démarche de candidature au Patrimoine Mondial de l’Humanité classé par l’Unesco.

Cannes Happy golf week

Le Boulevard de la Croisette, si chic

 

Au début du XIXe siècle, il n’était que dunes et petits cours d’eau… ce boulevard, inauguré en 1863. Il prend d’abord le nom de boulevard de l’Impératrice avant d’être rebaptisé en 1866. Des villas princières et hôtels à l’architecture remarquable, entourés de jardins exotiques qui le jalonnent, beaucoup disparaitront. Mais il n’y a qu’à fouler cette artère à la courbure parfaite pour retrouver l’esprit qui fit sa renommée. La Malmaison, ancien pavillon du Grand Hôtel construit en 1863, le Carlton édifié en 1911, le Majestic, le Martinez ou le Palm Beach dans les années 20 et 30 sont quelques-uns des témoins de ce passé.

 

le suquet, ouvert sur l’art

 

Situé sur le mont Chevalier, le Suquet – sommet en provençal – surplombe la ville et la baie. A l’emplacement de l’ancien château du 11è siècle des moines de Lérins, dont il ne reste aujourd’hui que la Tour carrée, se trouve aujourd’hui le Musée de la Castre. Totalement et superbement réhabilité, ce quartier de Cannes connaît un nouvel engouement, vivant au rythme de l’art avec notamment la création d’une résidence d’artistes baptisée le Suquet des Artistes.

Tour du suquet Cannes
Vieux port de cannes

Le vieux port, éternel ancrage

 

Au pied du Suquet, le vieux port bordé de l’esplanade Pantiéro a été inauguré en 1838 et fut le premier port de la ville. Comme autrefois, les pêcheurs qui fournissent les étals du marché Forville y amarrent leurs pointus, non loin des yachts et autres sublimes bateaux historiques qui naviguent dans la baie durant les Régates Royales, en septembre.

 

cannes et le cinema, une histoire d’mour qui dure depuis 1946 !

 

Depuis plus de 70 ans, le monde du cinéma a choisi Cannes comme point d’ancrage de la plus importante manifestation dédiée au 7e art : le Festival de Cannes. Un événement planétaire qui se déroule au cœur du Palais des Festivals et des Congrès, entre montée des marches et projections dans les auditoriums.

Après le Cinéma, Cannes a lancé le Festival International CANNESERIES en 2018 en complément du MIP TV (marché international des contenus télévisés et digitaux). Une semaine de projections gratuites, de rencontres, de cartes blanches, de rétrospectives, masterclass et une nuit spéciale séries…